Thrombose veineuse superficielle : tout savoir pour mieux comprendre

thrombophlebite-superficielle

Thrombose veineuse superficielle : tout savoir pour mieux comprendre

 En France, chaque année, la phlébite ou thrombose veineuse concerne 300 000 personnes. Elle nécessite toujours un avis médical.

La thrombose veineuse peut se manifester sous deux formes : la thrombose veineuse superficielle quand elle est située sur une veine entre la peau et les muscles ou profonde quand elle est située sur une veine plus importante. Cette forme de thrombose veineuse peut dégénérer en embolie pulmonaire, qui est une urgence médicale absolue.

La thrombose veineuse touche 9 fois sur 10 les jambes et notamment le mollet, responsable de 80 % du retour veineux. Cependant, toutes les veines peuvent être touchées.

Thrombose veineuse superficielle : qu’est-ce que c’est ?

La thrombose veineuse superficielle désigne l’obstruction d’une veine superficielle par un caillot sanguin appelé « thrombus ». Ce thrombus va obstruer la veine.

Cette forme de thrombose est généralement considérée comme bénigne, surtout par comparaison avec la thrombose veineuse profonde, mais ne doit pas être banalisée. En effet, chez 20 % des patients souffrant d’une thrombose veineuse superficielle, est diagnostiquée une thrombose veineuse profonde sans symptôme particulier. Une embolie pulmonaire peut également être diagnostiquée en cas de thrombose veineuse superficielle.

La thrombose veineuse superficielle peut également être révélatrice d’un cancer.

Thrombophlébite superficielle : qui est touché ?

Elle touche, tous les ans, environ 250 000 personnes en France.

Tout le monde peut être touché par la thrombose veineuse superficielle. Malgré tout, il existe une prédominance :

  • chez les femmes,
  • dans la tranche d’âge de 40 à 60 ans.

Les femmes qui ont une insuffisance veineuse avérée et qui prennent une contraception orale doivent être particulièrement vigilantes au choix de cette dernière. Une pilule mal choisie peut sensiblement augmenter le risque de thrombose veineuse.

Phlébites superficielles : quels sont les facteurs de risque ?

Les facteurs de risque de la thrombose veineuse superficielle sont :

  • Une insuffisance veineuse chronique,
  • Un mauvais choix de contraception,
  • Une immobilisation prolongée, une opération, un alitement,
  • Les longs voyages notamment en avion,
  • Un traumatisme,
  • Souffrir d’un cancer et suivre un traitement de chimiothérapie,
  • La grossesse,
  • Les suites d’un accouchement, notamment par césarienne.

Thrombose veineuse superficielle : quels sont les signes et symptômes ?

La thrombose veineuse superficielle est parfois difficile à diagnostiquer, les signes et symptômes sont peu évocateurs. Il peut y avoir :

  • Une coloration bleuâtre ou violette de la zone touchée,
  • Une douleur précise,
  • Une inflammation,
  • Un œdème (gonflement),
  • Une chaleur localisée.

La thrombose veineuse superficielle peut toucher une veine saine jusque-là, ou une varice déjà constituée.

Thrombophlébites superficielles : quels examens ? quels traitements ?

En cas de suspicion de thrombose veineuse, il faut toujours prendre un avis médical.

Pour affiner son diagnostic, le médecin pourra demander des examens complémentaires comme :

  • Le dosage des D-dimères (dégradés de la fibrine),
  • Un écho-Doppler veineux,
  • Une radiographie détaillée de la zone où l’on suspecte un caillot.

Le traitement repose essentiellement sur :

Parfois, des traitements complémentaires peuvent être administrés :

  • D’anti-inflammatoires non stéroïdiens par voie orale ou percutanée,
  • Des anticoagulants type héparine.

Surélever ses jambes, appliquer des compresses d’eau tiède sur la zone concernée peuvent également être conseillés par l’équipe médicale.

Une chirurgie avec ablation de la veine malade est parfois envisagée.

En cas d’insuffisance veineuse avérée, la Haute Autorité de Santé considère le port de bas de contention comme un traitement de référence, sans contre-indication connue et identifiée.

Si votre médecin vous conseille de porter des bas de contention, vous aurez avec Ma méthode infaillible pour une contention idéale au meilleur prix, les 9 étapes clés pour avoir toutes les informations indispensables et choisir vos bas de contention sans vous tromper… ce qui arrive 1 fois sur 3.

Crédits photo : © Nobilior – Fotolia.com

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici quatre autres articles :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre + sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vous souffrez de varices et d'insuffisance veineuse ?

Vous souffrez de varices et d'insuffisance veineuse ?

Inscrivez vous à ma newsletter !

 

Vous aurez, chaque semaine, toutes les informations pour prendre en main la santé de vos jambes et lutter contre les troubles de la circulation sanguine :

Bravo ! Il ne vous reste qu'à confirmer votre mail.

Pin It on Pinterest

Share This