Symptôme embolie pulmonaire : savoir reconnaître les signes

© Sergey Nivens - Fotolia.com - symtome-embolie-pulmonaire

Symptôme embolie pulmonaire : savoir reconnaître les signes

Les symptômes et les signes de l’embolie pulmonaire sont difficiles à appréhender alors même que l’obstruction de l’artère pulmonaire par un caillot sanguin (thrombus) constitue une urgence médicale absolue.

L’embolie pulmonaire est une complication de la phlébite. Cependant, elle peut aussi être gazeuse ou d’origine microbienne.

Tous les ans, en France, 100 000 personnes sont touchées par l’embolie pulmonaire. Elle peut avoir des conséquences gravissimes et nécessite une prise en charge médicale en urgence.

L’embolie pulmonaire et la phlébite (thrombose veineuse)

La phlébite – appelée également thrombose veineuse ou thrombophlébite – peut atteindre une veine superficielle (à la surface de la peau) ou profonde. Les cas de phlébites profondes sont les plus redoutés. Le caillot sanguin, qui s’est initialement formé dans une veine, va se détacher et remonter avec le sang vers le cœur. Ce dernier va propulser le caillot vers les artères pulmonaires provoquant l’obstruction.

Symptôme et signe de l’embolie pulmonaire

L’embolie pulmonaire n’a pas toujours de symptôme très clair, d’où une difficulté certaine de diagnostic.

En cas de doute, il est impératif d’avoir un avis médical.

Tout élément qui pourra préciser le contexte sera également utile au médecin pour poser un diagnostic : toux persistante, fièvre prolongée, long voyage, immobilisation prolongée, etc.

Il faudra également mentionner des antécédents personnels de santé (phlébite, cancer, varices, troubles de la coagulation, accouchement surtout par césarienne, …) qui sont des facteurs de risque.

Les symptômes et signes de l’embolie pulmonaire sont :

  • Une douleur d’un côté du thorax,
  • Des difficultés à respirer,
  • Toux avec crachats de sang,
  • Une accélération du rythme cardiaque,
  • Doigts et lèvres aux extrémités bleues,
  • Malaise,
  • Syncope,
  • Chute de tension.

Embolie pulmonaire : que faire ?

Il faut impérativement appeler le SAMU pour aller aux urgences et rester allonger le temps du transport pour éviter la migration du caillot sanguin.

Aux urgences, un examen clinique sera effectué avec inspection des mollets pour confirmer ou infirmer la présence d’une phlébite.

Des analyses seront faites avec une prise de sang et des examens d’imagerie (doppler, scanner, scintigraphie).

En fonction du diagnostic, des anticoagulants pourront être donnés.

Une fois l’embolie pulmonaire traitée, n’hésitez pas à discuter avec votre médecin de l’opportunité de porter des bas de contention.

Ils sont un des traitements de référence contre l’insuffisance veineuse. Contrairement à leur réputation, il est très facile de les adopter au quotidien grâce aux 9 étapes clés que vous trouverez dans Ma méthode infaillible pour la contention idéale au meilleur prix.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 + 11 =


Vous souffrez de varices et d'insuffisance veineuse ?

Vous souffrez de varices et d'insuffisance veineuse ?

Inscrivez vous à ma newsletter !

 

Vous aurez, chaque semaine, toutes les informations pour prendre en main la santé de vos jambes et lutter contre les troubles de la circulation sanguine :

Bravo ! Il ne vous reste qu'à confirmer votre mail.

Pin It on Pinterest

Share This