Les sangsues, des alliées improbables contre l’insuffisance veineuse

© dreampix - Fotolia.com - sangsues insuffisance veineuse

Les sangsues et l’insuffisance veineuse

Au premier abord, cela ressemble à une plaisanterie : des sangsues contre les varices ? Mais, ce qui paraît totalement fantaisiste initialement, ne l’est peut-être pas tant que cela.

Qu’est-ce que l’hirudothérapie ou l’utilisation des sangsues médicinales ?

L’utilisation des sangsues médicinales, aussi appelée hirudothérapie, revient en force dans les pratiques médicales en Occident, même si elle reste très peu développée en France.

La sangsue est un petit vers annelé se nourrit du sang de ses victimes et  diffuse dans l’organisme de sa proie plus de 60 substances. Ce sont ces enzymes contenues dans la salives qui intéressent la recherche pour traiter différentes affections dont l’insuffisance veineuse, les varices, les ulcères variqueux, mais aussi les inflammations et certaines douleurs chroniques comme les migraines entre-autres. Le bénéfice principal de l’application des sangsues médicinales réside dans les propriétés anti-coagulantes de leur salive.

Ces échanges lors de l’application des sangsues, pour ce qui concernent l’insuffisance veineuse, vont stimuler la circulation.

La contre-indication principale est l’hémophilie.

A qui s’adresser pour l’hirudothérapie ?

Une sage précaution serait de s’adresser, en cas d’intérêt, à un professionnel diplômé et donc médecin, même s’il est particulièrement difficile d’en trouver un qui affiche clairement l’utilisation de cette pratique. Le plus simple est sans doute de contacter le laboratoire RICARAMPEX qui élève les sangsues médicinales pour connaître les médecins utilisant cette thérapie.

L’Académie de Médecine ne reconnaît pas cette pratique médicale alors qu’elle est utilisée dans certains hôpitaux notamment en chirurgie réparatrice et plastique. Léger paradoxe, n’est-ce pas ?

L’hirudothérapie : une pratique confidentielle en France, voire marginalisée

C’est donc une pratique très confidentielle en France et beaucoup moins aux États-Unis, en Allemagne et en Suisse.

A quand des études claires avec des résultats probants, indiquant les usages et contre-indications éventuelles dans l’utilisation des sangsues médicales ? Si l’application des sangsues permet d’éviter la chirurgie, cela vaut sans doute la peine de se pencher sur la question.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 3 =


Vous souffrez de varices et d'insuffisance veineuse ?

Vous souffrez de varices et d'insuffisance veineuse ?

Inscrivez vous à ma newsletter !

 

Vous aurez, chaque semaine, toutes les informations pour prendre en main la santé de vos jambes et lutter contre les troubles de la circulation sanguine :

Bravo ! Il ne vous reste qu'à confirmer votre mail.

Pin It on Pinterest

Share This