Les drainages lymphatiques, qu’est-ce que c’est ?

 

© Hemeroskopion - Fotolia.com-drainages-lymphatiques

Qu’est-ce que les drainages lymphatiques ?

Bien peu connus ou méprisés, les drainages lymphatiques ont toute leur place dans la prévention et le traitement de la maladie veineuse.

 Qui peut faire des drainages lymphatiques ?

Cette technique de massage, exécutée par un kinésithérapeute diplômé, améliore la circulation de la lymphe et, par conséquent, le retour veineux.

En cas de lymphoedème des membres supérieurs (phénomène des « gros bras »), notamment après un curage ganglionnaire, il est préférable de consulter un kinésithérapeute avec de l’expérience dans ce domaine et qui a eu une formation spécifique. Les centres de soins ont généralement un carnet d’adresses avec des professionnels compétents.

Comment se passe une séance de drainage lymphatique ?

Le praticien utilise ses doigts et la paume de ses mains, sur l’ensemble du corps (en fonction de l’objectif médical visé), en s’appuyant sur ses connaissances en termes de  respect de la circulation lymphatique et veineuse. Il exerce diverses pressions qui stimule cette circulation.

Quelles méthodes sont utilisées pour les drainages lymphatiques ?

Les méthodes principales de drainage lymphatique sont la méthode Vodder, qui est uniquement manuelle et la méthode Leduc qui combine le drainage manuel avec des appareils de pressothérapie comme les bottes réfrigérantes.

Combien de temps dure une séance de drainage lymphatique ? Quels sont les prix pratiqués ?

Les séances durent entre 30 et 45 minutes et sont généralement facturées de 40 à 60 €, selon le type de drainage effectué, la localisation du praticien et le temps passé.

Quels sont les remboursements pour des séances de drainages lymphatiques ?

La prise en charge de la Sécurité Sociale varie en fonction de l’indication présente sur l’ordonnance. Elle peut-être prise en charge à 100 %, dans le cadre d’une affection longue durée.

La mutuelle ou complémentaire santé peut rembourser le « reste à payer » pour le patient. Pour connaître le niveau de prise en charge, rien de mieux que de se référer aux conditions générales du contrat. La plupart du temps le praticien remet au patient une facture qu’il faut renvoyer à la complémentaire santé.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 + dix-neuf =


Vous souffrez de varices et d'insuffisance veineuse ?

Vous souffrez de varices et d'insuffisance veineuse ?

Inscrivez vous à ma newsletter !

 

Vous aurez, chaque semaine, toutes les informations pour prendre en main la santé de vos jambes et lutter contre les troubles de la circulation sanguine :

Bravo ! Il ne vous reste qu'à confirmer votre mail.

Pin It on Pinterest

Share This