L’ail et le bien-être circulatoire

ail

L’ail et le bien-être circulatoire

 

L’ail, appelé également allium sativum, est principalement utilisé en phytothérapie contre le cholestérol et l’hypertension.

La partie utilisée est le bulbe. Il est surnommé « l’antibiotique soviétique ».

L’ail est originaire de l’Asie Centrale et appartient à la famille des liliacées (tout comme l’oignon, le poireau, la ciboulette, la ciboule,…).

Il était déjà utilisé dans l’Égypte Antique en tant que plantes médicinales et comme condiment culinaire.

Son nom provient du celte « all » qui signifie brulant.

Sa consommation régulière semble avoir un effet protecteur sur l’apparition de certains cancers comme le cancer colorectal ou celui de l’estomac.

Le bulbe de l’ail contient une huile essentielle, de l’alliine et d’autres composés soufrés. L’alliine se transforme en allicine, c’est elle qui a des propriétés médicinales intéressante et qui est responsable de son odeur caractéristique. L’allicine semble moins bien résister à la chaleur. Pour conserver toutes ses propriétés, il vaut donc mieux consommer l’ail cru ou l’ajouter à la toute fin de la cuisson.

L’ail est utilisé en cas de troubles légers de la circulation sanguine. Il permet de préserver la jeunesse des artères.

Il peut être consommé en gélule.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 1 =


Vous souffrez de varices et d'insuffisance veineuse ?

Vous souffrez de varices et d'insuffisance veineuse ?

Inscrivez vous à ma newsletter !

 

Vous aurez, chaque semaine, toutes les informations pour prendre en main la santé de vos jambes et lutter contre les troubles de la circulation sanguine :

Bravo ! Il ne vous reste qu'à confirmer votre mail.

Pin It on Pinterest

Share This