J 14 à Bagnoles : jour de relâche en cure et découverte de Ménil Gondouin

eglise-menil-gondouin

Jour de repos pour les curistes : découverte de l’Église de Ménil Gondouin

Dimanche, jour de repos pour les curistes. Toute la petite famille décide de visiter cette belle région de Normandie

Le 14ème  jour de la cure thermale en phlébologie à Bagnoles-de-L’orne : la découverte du pays de l’Orne et la très bonne surprise de l’église de Ménil-Gondouin

Première étape : Ecouché

Magnifique église avec d’anciennes ruines apparentes. Nous faisons une halte à l’Office du Tourisme pour en savoir plus sur ce monument religieux. L’hôtesse n’a rien à nous donner, pas de dépliant explicatif mais nous assure qu’il y a des informations dans l’église même. Elle nous recommande la Château de Sérans et la Ferme de Saint Roch. Quand je lui demande de quand date le château, elle nous fait une jolie réponse, pleine de sincérité « Bah, j’en sais rien ».

Tant pis.

Les lampadaires du centre-ville sont en cuivre et les ruelles sont très pittoresques.

Nous continuons notre chemin, direction Putanges Pont-Ecrepin.

Nous nous arrêtons à l’Hôtel du Lion Verd (non, il n’y a pas de faute), recommandé par deux guides renommés. On rentre. Petit parfum d’ambiance, version humidité. Avec la poussette, les serveurs hésitent à nous installer. Au final, notre table est choisie, on s’installe. La serveuse revient 10 minutes plus tard « vous avez fait votre choix ?

–          Non, nous n’avons pas la carte,

–          Ah oui.

Elle va nous la chercher.

–          Quel est le plat du jour ?

–          Jambon braisé

–          Et pour les enfants ?

–          Une entrée et du jambon braisé,

–          L’entrée, c’est quoi ?

–          De la terrine du chef.

–          Quels sont les ingrédients de cette terrine ?

–          Oh je ne sais pas…. Pourquoi, il est allergique ?

–          Non, à rien, mais on aime bien savoir ce que l’on mange. Bon, pour le petit, on ne prend que du jambon braisé.

J’hésite à lui demander l’origine de la viande… je crois que je vais l’énerver… Mon mari prend le relai.

–          C’est quoi le pommereau ?

–          La sauce

–          Oui mais qu’est-ce que c’est ?

Je tente une réponse « Un alcool peut-être ?»

Et la serveuse avec des grands yeux ronds acquiesce « oui, c’est ça, un alcool de chez nous. »

OK, on laisse tomber les questions et on commande.

On passe aux toilettes. Les lampes sont rafistolées avec du sparadrap.

Les crudités arrivent. C’est bien présenté mais les carottes n’ont strictement aucun goût. C’est étrange car en passant devant les cuisines, j’ai vu les cuisinières les éplucher. Comment ont-ils fait pour travailler des produits frais pour les rendre aussi fades ?

A la table d’à côté, un couple de retraités demande ce qu’est le plat du jour à une serveuse qui a l’air très très jeune « Je sais pas » répond-t-elle sans embarras. Décidément c’est une manie. Elle va se renseigner et revient en disant fièrement « du filet de bœuf, c’est le plat du jour ».

Apparemment, au restaurant du Lion Verd, le plat du jour change en fonction des tables…

C’est au tour des anglais de passer commande, à une table voisine. Un des convives demande du « red wine », la petite serveuse répond « Du vin rouge, c’est ça ? OK ». Il ne lui vient pas à l’idée de demander quel vin rouge, c’est sûr qu’en France, il n’y a pas de spécialité en la matière…

Au final, le jambon braisé me restera toute l’après-midi sur l’estomac. Si on doit repasser par Putanges, on fera un piquenique.

En revanche à l’Office du Tourisme, l’hôtesse est formidable, plaine d’attention pour les enfants. Elle souligne l’intérêt de visiter l’église de Ménil-Gondouin, construite par un curé visionnaire qui a voulu faire de son temple une église  vivante et parlante. Il faut absolument visiter cette église, c’est un monument formidable du patrimoine de la Normandie. L’abbé  Victor Paysant (1841-1921), débordant d’énergie mérite que son œuvre et sa vie soient connues et reconnues.

Retrouvez les chroniques de Mathilde, curiste à :

–          Bagnoles de L’orne en 2013

–          Luxeuil-les-bains en 2014

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − dix-sept =


Vous souffrez de varices et d'insuffisance veineuse ?

Vous souffrez de varices et d'insuffisance veineuse ?

Inscrivez vous à ma newsletter !

 

Vous aurez, chaque semaine, toutes les informations pour prendre en main la santé de vos jambes et lutter contre les troubles de la circulation sanguine :

Bravo ! Il ne vous reste qu'à confirmer votre mail.

Pin It on Pinterest

Share This