Percez le mystère des bas de contention

Les fameux bas à varice comme vous ne les avez jamais vus

Les fameux bas à varice comme vous ne les avez jamais vus

 

Il faut bien l’avouer, les bas de contention ont un côté mystérieux.

Il y a ceux qui à leur simple évocation ouvrent leurs grands yeux, prennent un air bête ou offusqué et déclarent

Ah non, ce n’est pas pour moi !

Avec quelques variantes : c’est trop cher, trop moche, je ne les supporte pas, etc.

Et il y a ceux, dont je fais partie, qui ont totalement adopté ces dispositifs médicaux pour soigner une insuffisance veineuse chronique.

Puisque je fais partie de la seconde catégorie, je pense qu’une des réticences qui empêche de se saisir de ce traitement contre les varices, c’est le manque d’informations fiables. C’est pour palier à ce manque que j’ai fait ce site. Bien-sûr, il ne remplace pas l’avis d’un médecin. Ce dernier sera toujours indispensable, incontournable. Mais, je pense que mon expérience d’utilisatrice vous donnera les moyens de vous faire votre propre avis.

 

La taille des bas de contention : tout est une question de mesure !

Les tailles des bas à varice ne sont pas universelles. Autrement dit, chaque fabricant a sa propre grille des tailles ce qui ne facilite pas le choix des patients. Il est facile de se perdre devant tous ces tableaux de taille.

L’astuce imparable pour vous y retrouver est de toujours vous référer à vos mesures : en largeur  à la cheville, sous le genou, en haut de la cuisse et la hauteur de votre jambe.

Il faut les prendre, dans l’idéal, au moment de votre lever quand les jambes ne sont pas encore gonflées. C’est le même principe avec le manchon pour le lymphœdème du bras.

Une fois vos mesures prises – ou reprises car elles peuvent évoluer – vous serez armé pour vous attaquer au tableau des tailles des différentes marques de collants médicaux.

 

Choisir les fabricants de bas de compression veineuse qui vous conviendront le mieux

En matière de laboratoires qui fabriquent des bas contre les varices, il y a le choix. Vous ne manquerez ni de variétés, ni de possibilités avec de multiples variantes pour trouver le modèle que vous porterez.

Cependant, il y a une chose que vous devez faire : les essayer.

En effet, même si vos mesures sont prises correctement, même si vous avez la bonne taille selon le référentiel du fabricant,  tous les collants ou chaussettes de contention ne vous iront pas forcément.

Ça c’est un point compliqué que je n’ai résolu qu’en essayant, en achetant plusieurs modèles ce qui m’a pris un temps certain.

Car essayer les bas de contention avant de les acheter n’est pas toujours possible. Cela pose des problèmes d’hygiène et coûte cher au fabricant. La possibilité de les essayer dépend aussi des magasins ou pharmacies dans lesquels vous vous rendrez avec votre ordonnance.

Avec un peu d’expérience, vous connaîtrez les marques qui vous font du bien et les autres.

 

Porter des bas médicaux en toute saison

L’hiver est la période la plus facile pour porter des chaussettes de contention. Il suffit de choisir des couleurs sombres. Les bas noirs passent partout. Il y a même des fabricants qui ont développé des fibres techniques qui isolent du froid. Autant ne pas se priver.

En revanche, l’été c’est plus compliqué. Compliqué mais pas infaisable. D’abord, parce qu’en été, il fait chaud et que les jambes sont plus facilement mises à mal. Le traitement avec des bas médicaux est donc très utile durant ses périodes. Ça motive. Ensuite, parce qu’en se renseignant un peu, il y a des modèles qui se portent très bien en période estivale. C’est plus facile avec des classes 2, qu’avec des classes 4, bien-sûr, ces derniers étant plus épais.

De plus, si vous êtes un homme, vous pourrez opter pour de long pantalon en lin, vos bas de contention ne se verront pas. Et si vous êtes une femme, remplir votre dressing de robes et jupes longues sera un artifice pour camoufler vos bas à varice. La mode du 19ème a quelques vertus insoupçonnées… sans revenir pour autant au corset !

 

Tout le monde peut soigner ses jambes avec des textiles ?

Sauf à avoir des contre-indications claires, qui existent, si votre médecin vous a prescrit des bas à varice, c’est qu’il estime que c’est mieux pour votre santé. A vous de lui poser toutes les questions que vous vous posez sur ce choix de traitement : pourquoi dois-je en porter ? Quand ? Quels sont les bénéfices attendus ?

Car les bas de compression sont un traitement à part entière, il n’est donc pas à prendre à la légère.

A ce propos, sont habilités à vous en prescrire : les médecins et les sages-femmes dans le suivi de la grossesse et post-accouchement.

Après, que vous soyez un homme ou une femme, vous trouverez forcément le modèle qui vous conviendra, même si vous devez fouiller un peu.

 

Des couleurs et des fantaisies pour les gambettes

Quand on pense « traitement médical », un sentiment d’austérité émerge souvent subrepticement. Même si les bas médicaux trainent une mauvaise réputation derrière eux, il faut bien reconnaître qu’un souffle de modernité est venu s’inviter dans cet univers.

Quasiment tous les fabricants proposent des bas / collants aux couleurs variées du fuchsia au bleu flashy, des textures nombreuses : de la maille simple à la maille côtelée et autres, plein de motifs différents.

Bref, il y en a pour tous les goûts.

Crédit photo : © matusciac – Fotolia.com

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 4 =


Vous souffrez de varices et d'insuffisance veineuse ?

Vous souffrez de varices et d'insuffisance veineuse ?

Inscrivez vous à ma newsletter !

 

Vous aurez, chaque semaine, toutes les informations pour prendre en main la santé de vos jambes et lutter contre les troubles de la circulation sanguine :

Bravo ! Il ne vous reste qu'à confirmer votre mail.

Pin It on Pinterest

Share This